Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

Bienvenue chez CENTURY 21 Immécom, Agence immobilière DINARD 35800

L'actualité de CENTURY 21 Immécom

Thalassa Dinard. Une cure de jazz

Publiée le 19/10/2017

C'est l'un des rendez-vous culturels de cet automne. Jusqu'à demain, le rythme du traditionnel festival de jazz résonne au bar de Thalassa Dinard. Un public nombreux a assisté lundi soir, au coup d'envoi du 18e festival de Jazz en thalasso, au centre Thalassa Dinard.

 

Au programme, jusqu'à demain, du jazz traditionnel avec Sylvain Glevarec à la batterie. Il est accompagné à la trompette par Ronald Baker, qui se réclame de Georges Benson, et Al Jarreau quand est évoqué l'art du crooner. Le trompettiste a déjà enflammé le bar de l'établissement. « J'ai commencé le jazz à la faculté, dès l'âge de 16 ans. Auparavant, j'étais plutôt axé sur la musique classique. Georges Benson et Al Jarreau, que j'ai ensuite beaucoup écouté, m'ont énormément influencé pour le chant. » Le jazz ouvre les portes à plein d'autres choses, et plein d'autres styles de musique. « Ici, nous avons la chance de nous produire dans un décor qui n'a rien à envier au festival de Juan-les-Pins », souligne Ronald Baker, qui a d'entrée mis la barre très haute. Le festival dinardais propose aussi du jazz manouche, avec Ninine Garcia, son fils Rocky, et Mundine, son neveu. Un étonnant trio de guitaristes accompagné, à l'accordéon, par Ludovic Beier.

 

 

« De plus en plus reconnu »


« Le festival est de plus en plus reconnu, que ce soit celui du printemps, ou de l'automne, et les meilleures formations nous ont rejoints. Le public est très large. Beaucoup découvrent ce festival qui ne rassemble pas uniquement les passionnés », explique Brigitte Bérot, qui pilote l'événement depuis une dizaine d'années. Un festival qui devrait encore gagner en popularité. L'établissement sera, en effet, fermé du 12 novembre au 26 décembre pour travaux au niveau des cuisines, mais aussi du bar. « Nous allons nous donner un peu d'air, notamment au bar », explique Marie-Claire Bélien, la directrice. Objectif : accueillir encore davantage de monde. Il est vrai que lundi comme hier, « il n'y avait plus aucune chaise de libre ». Comme à l'accoutumée, le jazz traditionnel et le jazz manouche se partageront alternativement la scène, ce soir. Mais les deux formations animeront ensemble demain, une clôture magistrale, avec un boeuf, toujours très attendu. 

Pratique 
Thalassa Dinard, rue du Château-Hébert, à l'espace bar. Aujourd'hui (formations en alternance) et demain (boeuf), de 18 h 30 à 19 h 30 et de 21 h 30 à 22 h 30. Entrée libre.