Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Immécom, Agence immobilière DINARD 35800

Du sport sur l’Atlantique !

Publiée le 13/11/2015

 

 Tandis que Lalou Roucayrol et  César Dohy sur Arkema  progressent vers Itajaí dans  du vent de Nord modéré à 250  milles du cabo Frio, les onze  Class40 s’étirent sur 1 500  milles de la latitude du cap  Vert à Recife. Entre  faire avancer le bateau,  contrôler ses adversaires,  préserver les bonshommes et  bricoler chaque jour les petits  pépins techniques, le  quotidien en mer n’est pas de  tout repos.

 César et Lalou doivent vivre leurs  dernières 48 heures en mer avec  impatience, alors que leurs  camarades de Classe Multi 50  sont arrivés à Itajaí. Leur escale  forcée à Salvador de Bahia n’a cependant pas entamé leur plaisir d’être en mer, même si la compétition n’a plus un goût très pimenté. Les avaries font partie du jeu, mais elles ne sont pas bien agréables à digérer. Tous les marins sont sur le qui-vive quant à la bonne marche de leur bateau. Ce matin, Bertrand Deslesne (Teamwork40) racontait qu’il s’était pris la grand-voile sur la figure alors qu’il était de quart la nuit dernière. Un latching (cordage qui sert d’attache) s’est rompu. Il a donc fallu grimper au mât dans la mer formée. Chaque jour, il faut bricoler pour préserver le bateau…

Le Conservateur a peur

Maxime Sorel et Sam Manuard sur VandB ne cessent de réduire l’écart avec Yannick Bestaven et Pierre Brasseur à bord de Le Conservateur. 14 milles les séparent ! Pierre avouait à la vacation qu’il ne pensait qu’à regarder dans leur rétroviseur et contrôler son adversaire. Sur leur plan Guillaume Verdier, les deux skippers de tête s’attèlent aux réglages fins pour contrer l’attaque du plan Manuard tout juste mis à l’eau et excellent au reaching. Carac/Advanced Energiesrencontre des petites avaries de voiles et de girouette : Louis Duc et Christophe Lebas sont désormais distants de 120 milles de la tête de course.

Quatre Class40 sont empêtrés dans le Pot au Noir. Zetra, Groupe Stein, SNBSM/Espoir Compétitionbataillent face au tandem de filles sur Concise 2 parti à l’ouest. Philippa et Pip ont tenté une option radicale qui pourrait les faire sortir du marasme sous un bon angle. Déjà, le groupe commence à toucher un faible vent de sud-est. Bon signe !

Club 103 (Alan Roura et Juliette Pêtrès) ont dépassé le cap Vert et subissent un alizé déjà mollissant. Creno-Moustache Solidaire (Thibault Hector et Morgan Launay) beaucoup plus à l’ouest caracole à 10 nœuds de moyenne et demeure le Class40 le plus rapide de toute la flotte. Motivés les moustachus !

Notre actualité