Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Immécom, Agence immobilière DINARD 35800

Nous sommes CHARLIE, depuis l'antarctique, un dinardais...

Publiée le 15/01/2015

Des scientifiques et techniciens français ont écrit ce message, à 18 000 km de la Bretagne. Parmi eux, un Dinardais.

L'image

Jérôme Fournier est chercheur au CNRS. Il travaille à la station marine du Muséum national d'histoire naturelle de Dinard.

Il est, actuellement, en mission sur la Terre-Adélie, à quelque 18 000 km de la Bretagne. Il y évalue les conséquences du changement climatique sur les organismes marins.

Il va y séjourner deux mois et demi sous des températures oscillant entre moins 5 et moins 20 degrés et des vents pouvant atteindre les 300 km/heure. Heureusement, c'est l'été ! L'hiver, il y fait moins 30, voire moins 40.

Minute de silence

Même au coeur de cette base Dumont-d'Urville, dans cet endroit si reculé de la terre, à quinze jours de voyage de la France par avion, bateau et hélicoptère (beaucoup plus long que pour aller sur la Lune), Jérôme Fournier et ses collègues ont été choqués par les attentats de Paris.

Jeudi, comme partout en France, toute la base a donc observé une minute de silence. Et dimanche, les techniciens et les scientifiques français ont exprimé leur solidarité avec les victimes du terrorisme en écrivant « Nous sommes Charlie » sur la glace avec leur corps.

Gérée par l'Institut polaire français (de Brest), la base Dumont-d'Urville accueille, durant l'été, plus de cinquante scientifiques du monde entier : Français, Belges, Américains, Suisses, Chiliens...

Edition Ouest France du 13 Janvier 2015

Notre actualité